berceau-de-l-humanité

Il y a des millénaires de cela, Dieu créa la Terre, l’homme, la femme et l’ensemble des autres créatures vivantes. Les scientifiques, purs cartésiens donnent à cet événement le nom de Big Bang. Quel que soit le côté d’où l’on se place, il s’agit toujours de la naissance de l’humanité.

Les recherches archéologiques, de même que l’étude de l’évolution humaine, reconnaissent à la région géographique Africaine, la préséance sur toutes les autres dans le peuplement de la Terre. Oui, l’Afrique serait/est le berceau de l’humanité. De même, certaines des civilisations qui ont marqué les temps anciens et la formation du monde, notamment la civilisation égyptienne, sont elles aussi des civilisations africaines. En tout point, et malgré le racisme ambiant, racisme anti-noir basé sur cette assertion selon laquelle l’homme noir ne serait autre qu’un singe, n’en déplaisent à beaucoup, l’Afrique est le berceau de l’humanité.

Afrique, berceau de l’humanité, il s’agit là d’une charge à nulle autre pareille. Un berceau est une source d’inspiration, une locomotive, une mère nourricière. Pendant les quelques semaines à venir, la Bibliothèque Qui Ne Brûle Pas fera à sa manière l’éloge de cette Afrique, berceau de l’humanité. Je tiens à signaler que ce sera à notre façon, bien particulière. Pas question de traité archéologique, pas forcément question de revue de civilisations anciennes (une voie trop facile et somme toute académique). Je vous parlerai comme à l’accoutumée de livres au travers d’auteurs africains qui ont marqué l’humanité. Je partagerai la sagesse séculaire africaine au travers de proverbes bien choisis. Et sans aucun doute, je vous ferez découvrir la musique africaine qui fait le tour du monde soit au travers de ses artistes reconnus, soit au travers de son empreinte marquée et marquante sur des mouvements musicaux passés et présents.

Toutefois, ce thème ne m’empêchera pas de faire des digressions. Oui, vous pourrez tomber au cours de ces quatre semaines, sur des articles qui n’ont a priori pas de lien direct avec ce thème (du moins, tel que défini plus haut). Dans tous les cas, une constante demeure, sur la Bibliothèque Qui Ne Brûle Pas. Au cours des quatre semaines à venir, je vous parlerai une fois de plus d’Afrique, et qui dit parler d’Afrique, dit obligatoirement parler du berceau de l’humanité. Notre contributeur Cédric, qui a sur cet espace un agenda libre, pourrait lui aussi nous procurer de belles surprises en lien ou non avec le thème (la liberté prévaut). Tout un programme!

Afrique-berceau-de-l-humanite
Afrique, Berceau de l’humanité. Crédits: La Bibiothèque Qui Ne Brûle Pas, Mars 2015.
D’ ores et déjà très belle lecture. Vos commentaires et idées sont naturellement les bienvenus car cet espace est autant le mien que le vôtre, chers lecteurs. Au plaisir de vous lire..

XoXo

La Rédaction ♥

, , , ,
Latest Posts from La Bibliothèque Qui Ne Brûle Pas

6 Comments

  1. Ce sera avec plaisir que je contribuerai!!!

    1. Je n’en attendais pas moins. Bisous.

  2. […] In this month’s editorial, I mentioned that upcoming weeks would be dedicated to the celebration of “Africa, the cradle of humanity”. In this instance, I went on reading one of the several books written by Cheikh Anta Diop. The French and original title is “Les Fondements économiques et culturels d’un état fédéral d’Afrique Noire”. Indeed, Anta Diop was one of those thinkers who believed in the possibilty, and the absolute necessity for Africa to take control of its destiny and to imagine its future in a completely unconventional and independent way. He has not been the first to defend this view, still this book initially written in 1960 Is a jewel. […]

  3. […] “Le Pleurer-Rire” ne fait pas bien rire, mais ne fait pas non plus bien pleurer. C’est un entre-deux, une façon de rappeler que l’Afrique est capable du pire comme du meilleur. C’était un travail ardu de le lire, et encore plus ardu de prendre sur moi de le partager avec vous. C’est une oeuvre reconnue de part le monde, et un juste rappel du fait que l’Afrique est définitivement le berceau de l’humanité. […]

  4. […] few months ago, I mentioned Africa was the craddle of humanity, an unique place which every human being should cherish and love. One of the greatest heritage that […]

  5. There is no doubt, Africa is the cradle of civilization. 🙂

Laisser un commentaire