Lumumba
"Lumumba2000". Via Wikipedia - http://en.wikipedia.org/wiki/File:Lumumba2000.jpg#mediaviewer/File:Lumumba2000.jpg
Source: Wikipédia English- Lumumba Movie Page.

En 2000, le réalisateur haïtien Raoul Peck présente “Lumumba”. un film qui fait le récit des derniers mois de Patrice Emery Lumumba.

Cet homme fut pendant deux mois le Premier Ministre de l’actuelle République Démocratique du Congo.  Le film résume ses altercations avec les instances coloniales, son accession au rang de premier ministre, et sa fin tragique au Katanga.

En mode souvenir, c’est l’occasion pour moi de revenir sur les émotions qu’ont suscitées en moi ce film. Je vous invite aussi à le regarder, pour le devoir de mémoire !

Lors de la sortie de ce film, j’étais une jeune lycéenne  passionnée d’histoire. Cette passion n’a pas changé. “Lumumba” m’avait marqué avec des  vérités profondes :

  • Votre fin n’est jamais loin de vous;
  • L’appât du gain et la folie du pouvoir sont des crimes qui devraient être punis de mort;
  • La République démocratique du Congo est une terre maudite du faite de toutes ses bénédictions naturelles.
  1. La mort est toujours proche

La mort est toujours proche car le sieur Mobutu SeSe Seko n’aura pas hésité à sacrifier son ami pour prendre le pouvoir.

2. Appât du gain et pouvoir. 

Quant à l’appât du gain et la folie du pouvoir, ils sont au cœur du drame de Patrice Emery. Le pays qu’il tente de diriger se déchire pour ses ressources naturelles. En effet, la riche province du Katanga a souvent été et est encore symbole de ces luttes.

De fait, dans le même espace d’aucuns (dont lui-même à mon humble avis) sont plus concentrés à faire la preuve de leur pouvoir et de leur capacité de contrôle des masses. Or, le peuple avait soif  d’apaisement et de paix.

Enfin la malédiction de la RDC ce sont ses ressources naturelles nombreuses et courues : or, diamant, pétrole, bauxite et j’en passe.

Ces vérités sont de mon humble avis à l’origine du drame « Lumumba ». On pourrait y rajouter ses prises de position hautement communistes dans un contexte de guerre froide mais cela se résume à mon sens à la folie du pouvoir. Dans une précédente publication, j’avais décrit l’homme de qualité que l’Afrique a perdu lors du décès de Patrice Emery Lumumba. Cependant, au souvenir de l’œuvre cinématographique, je me rappelle avoir songé « que serait-il devenu s’il avait vécu ? ».

3. La mort est peut-être une chance

En effet, bien nombreux sont ceux qui ont accédé au pouvoir suprême dans le monde (Fidel Castro, Sékou Touré, Lénine, Robespierre) en prônant la liberté et la libération de leurs peuples. Puis, ils sont vite devenus de sombres dictateurs. Les morts d’un Patrice Lumumba, de Sylvanus Olympio ou encore de Che Guevara peuvent les avoir sauvés. Que dire d’un John Fiztgerald Kennedy sous d’autres cieux. En effet, ses morts  ne permettent t-elles pas à ces héros de garder une auréole de sainteté dans l’imaginaire du plus grand nombre?

Je demeure cependant pensive et je vous pose la question, mes chers bibliovores. Que serait-il advenu de leur parcours s’ils avaient survécu ?

Anna De La Biblio

, , , , , , , , , ,
Toujours Plus

1 Comment

  1. […] s’agit d’un discours prononcé en 1959 à Ibadan au Nigéria  par un Patrice Emery Lumumba, encore en campagne. Leader du premier gouvernement congolais,  il perdra la vie suite à […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code