Chers Lecteurs,

Depuis quelques années, la planète Facebook sert à de jeunes auteurs africains (es) de lieu d’expression d’une nouvelle ère: les chroniques. J’ai constaté il y a quelques semaines que j’étais fort en retard sur le sujet et j’ai décidé de remédier à ce défaut.

Je vous ai dit “Chroniques”. Plus simplement, ce sont des livres/nouvelles virtuel(le)s. Elles utilisent le principe de publications ou d’albums photos. A chaque nouvelle photo, ou à chaque nouveau post correspondent un nouveau chapitre.

Dans cette sphère désormais très vaste, j’ai entamé le voyage avec la  page de Nash simplement intitulée “Les Chroniques de Nash”. Nash est une jeune femme d’origine gabonaise particulièrement inspirée. Son oeuvre principale (sujet de notre revue) est “Gabriella Story “.

Avomo Ndong Reine Gabriella est une jeune adolescente gabonaise au moment où le roman commence, orpheline de père et de mère, qui vit avec sa tante. Elle est issue d’une famille au passé trouble et très tôt  son histoire prend des relents d’ésotérisme et de pouvoir mystique.
Au centre de ce roman, on retrouve aussi Ross Anguilet, l’âme sœur de Gabriella avec qui il parviendra à s’unir au termes de nombreuses péripéties et difficultés.

J’ai lu les Tome 2 et 3 (toujours a la recherche du Tome 1) en près de 3 jours et quasiment non-stop.

C’est dire que le style de Nash et l’intrigue de la chronique m’ont emportés. Je découvre un monde où les hommes peuvent naître mi-esprits, mi-humains. Je découvre un monde où on peut être détenteurs de pouvoirs surnaturels, être protégés par des génies aux pouvoirs palpables et être en mesure de semer l’amour ou la dévastation au choix. Le livre de Gabriella m’a rappelé Harry Potter. Pas besoin de croire aux sorciers pour devenir fan!

J’ai parfois regretté les fautes de typographie et ait été heureuse de découvrir l’argot gabonais dans toute sa diversité. De même, j’ai appris une belle leçon de persévérance (I believe I can fly), j’ai développé une passion pour le bonheur et ait bâtie un peu plus d’ouverture d’esprit grâce à cette belle découverte virtuelle!

Je vous recommande vivement ce beau livre. Je dis merci a Nash pour sa belle plume. Je l’encourage à continuer ainsi que tous ceux qui s’exercent à l’écriture de chroniques en ligne. J’espère que vous serez nombreux à découvrir sa page Facebook et à “dévorer” Gabriella Story J’ai hâte de lire vos reactions.
XoXo
AKS

Credits: La photo couverture a été empruntée à la page 1 de l’album “Vie De Gabriella- Tome 3” sur la page Facebook de Nash.

, , , , , , ,
Similar Posts
Latest Posts from La Bibliothèque Qui Ne Brûle Pas

0 Comments

  1. Je l’ai lu il y a un an. Elle est juste incroyable. Et il y a plein d’autres chroniques super.

    1. Merci Didie pour le partage.

  2. Bonjour la soeur, c’est tellement ce que vous dites à propos des chroniques car ces jeunes derrières leurs écrans d’ordinateurs nous apprennent la vie, car tout ce qu’elle écrit relèvent le plus souvent de la vie courante d’une certaine manière. Et chapeau à Nash de “Gabrielle Story” car cette meuf est une vrai perle rose et c’est d’autant plus important de le reconaître. Longue vie à Nash ou à la jeune femme qui se cache derrière ce pseudo.J’espère juste que tes oeuvres emmenraont loin le Gabon. <3

    1. Merci Berry et chapeau a Nash une fois de plus.

  3. Now I have to go find this story!

  4. OUi oohh! Nash a trop d’inspiration, elle est tres douée. A travers “Gabriella Story” j’ai decouvert tellement de choses, je suis vraiment tres heureuse d’avoir decouvert cette chronique :). Il y a d’autres chronique comme “L’etoile de la mer gaboma”, “les petites histoires de Noa”, “Jess l’africain et ses m’saventures”, et bien d’autres qui comme Gabriella ont des plus qui font rever.

    1. Coucou Sarah. Merci pour les noms. Je ferai un tour sur leurs pages aussi.

  5. Superb! Je vais le lire, merci! 🙂

    1. Merci à toi pour le comment. Heureuse de t’avoir donné l’envie de lire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code