L'initiéA la fin des années 60, toute l’Afrique à quelques exceptions près est désormais indépendante. Dans les pays nouvellement créés, l’heure est à la construction tant bien que mal. Pour ce faire, de nombreux intellectuels, jeunes diplômés des grandes écoles européennes, décident de rentrer pour apporter leur pierre à l’édifice. Leurs ambitions pour leur pays sont grandes, leur volonté quasi infinie. Ils sont ouverts d’esprits, cultivés et se retrouveront vite assis entre deux chaises.

Le Roman

Koffi-Marc Tingo, le héros du roman “L’initié”, est l’un de ces jeunes que nous venons de vous décrire. C’est un héros africain (dixit Annie Anzouer). L’initié c’est lui, sa vie d’homme, de médecin, d’intellectuel, et de nganga.

Il vit en Afrique dans un jeune pays indépendant. Il souhaite que les choses soient meilleures et y contribue du mieux qu’il peut. Les embûches sur son chemin sont nombreuses et la remise en question semble être de chaque instant.

Cet homme représente le symbole de l’africain qui juge avec respect ses traditions et n’en est pas moins étonnamment moderne.

Ce livre avant de conter l’Afrique, est surtout vecteur de valeurs universelles. Une seule leçon à retenir qui donne toutes les raisons de lire ce roman : tout ce qu’on fait mérite d’être bien fait et chaque pierre est nécessaire à la construction d’un édifice solide.

Qu’est-ce encore que l’initié? C’est un livre en deux parties. La première relate le parcours en France du jeune étudiant en médecine. Ce parcours est semé de questionnement, d’engagements et de découverte de soi. La deuxième partie raconte le retour au pays, la création d’une famille mixte et la vie de tous les jours du médecin.

Les thèmes, l’intérêt

L’initié parle

  • d’amour
  • de combat entre le bien et le mal
  • de remise en question
  • de couples mixtes
  • de l’ Afrique au lendemain des indépendances
  • de la cohabitation entre populations blanches et africaines
  • Des réflexes post-colonialistes des élites noires
  • De ce fait du drame de l’intellectuel colonisé
  • De la méchanceté et ses conséquences
  • D’un ordre universel menant le monde
  • Du changement et de la difficulté de le faire admettre
  • Des outils pour changer les choses
  • Donc principalement
  • De changement
  • De l’Afrique post-coloniale
  • Du bien du mal
  • D’amour

Je me répète on dirait, allez Même pas grave. La répétition n’est- elle pas mère de sagesse??? N’hésitez pas à découvrir cette belle œuvre et pour ceux qui l’auraient déjà fait, partagez ici vos avis. Ci-dessous, quelques notes sur l’auteur.

L’auteur en Bref

Olympe Bhêly-Quenum

Ouidah (Bénin) en 1928. Il  effectue une grande partie de ses études en France. Un temps tourné vers la diplomatie, il s’oriente finalement vers l’enseignement  et le journalisme avant de rejoindre l’UNESCO. Il vit actuellement dans le midi de la France. Quelques unes de ses œuvres sont  Un piège sans fin  et le Chant du Lac. Il a dirigé la revue la Vie africaine, fondé et dirigé l’Afrique actuelle

XoXo,

AKS♥

, , , , , , , , ,
Similar Posts
Latest Posts from La Bibliothèque Qui Ne Brûle Pas

0 Comments

  1. […] présente au sein de la classe politique africaine à la veille et aux aurores des indépendances (conflit déjà évoqué ici dans la critique du roman L’initié, d’Olympe Bhêly- Quenum). En effet, nombreux sont ces jeunes politiciens qui ont été formés par l’administration […]

  2. […] Il était une fois “Un Piège Sans Fin”. Il était une fois, ma claque littéraire de ce premier trimestre de 2015, pourtant âgée de 55 ans aujourd’hui. Eh oui c’est en 1960 qu’était publiée pour la première fois l’œuvre initiatique de l’auteur béninois Olympe Bhêly-Quenum (déjà mentionné ICI) […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code