Une famille en or, un papa gentil comme tout, une maman en or, des enfants sages comme des images. La famille modèle c’étaitt un vrai business dans les années 90 pour la télé aux US. Les noirs américains n’y échapperont pas avec “Le Cosby Show”.

C’est une famille modèle, le père est gynécologue, la mère est avocate et ils vivent à Brooklyn. Au-delà du symbole d’émancipation noire, cette série est surtout synonyme de souvenirs…

Je me rappelle des Samedi soir à 20h devant la jeune chaine de télvision camerounaise, CRTV. Je me rappelle du spot très connu de la marque Guinness juste avant(Michael Power). Je me rappelle de l’écoute réligieuse de l’ensemble des membres de la maisonnée: Papa, Maman, ma regrettée grand-mère, les enfants que nous étions mon frère et moi.

Au-delà des souvenirs familiaux, le Cosby Show me rappelle cette période où les ambitions de développement dans mon pays étaient grandes et la création de la première chaine de télévision nationale (au Cameroun en était un symbole. La décrépitude actuelle de cette dernièrere s’accomode du ralentissement permanent du développement au Cameroun.

Toutefois; trêve de bavardages sérieux. Mes yeux d’enfant se rappellent encore de “The Cosby Show”. Une série bien drôle, une  série qui m’emplissait de bonheur, et une série qui donnait un bel exemple de l’Amérique noire. Elle encourage les noirs américains à aller à l’école,à se developper et à croire qu’ils peuvent être des stars.

Alors chers lecteurs, vous connaissez le Cosby Show, vous l’avezregardé? Partagez avec nous vos commentaires.

XoXo

AKS♥

, , ,
Similar Posts
Latest Posts from La Bibliothèque Qui Ne Brûle Pas

0 Comments

  1. […] pays, elle se voulait culturelle et instructive. Je vous ai déjà mentionné ici Kunta Kinté ou The Cosby Show tous les deux découverts sur cette chaîne. Toutefois, au-delà des productions américaines, elle […]

  2. […] pays, elle se voulait culturelle et instructive. Je vous ai déjà mentionné ici Kunta Kinté ou The Cosby Show tous les deux découverts sur cette chaîne. Toutefois, au-delà des productions américaines, elle […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code