Coucou Mes Bibliovores,

Comme chaque semaine (la semaine dernière était une exception, il en faut bien!) je fais place à la Citation du Lundi. Dans une bassecour, dit-on souvent, il ne peut y avoir qu’un seul et unique coq. Il en est de même pour qui veut prendre le pouvoir, que ce soit dans le domaine politique (coup d’état et compagnie) ou économique (O.P.A) entre autres. Dans cette citation dont j’apprécie tout particulièrement l’ironie, l’historien et dramaturge malien Massa Makan Diabaté, nous rappelle les risques qu’il y a à défier un pouvoir. Sur le chemin du pouvoir, les sacrifices sont immenses et l’attente est longue.

Pouvoir-faim- massa makan diabaté
Massa Makan Diabaté

Tout au long de cette semaine, nous parlerons donc de “luttes de pouvoirs” sous de différentes formes. La sorcellerie (que nous n’avons pas fini de parcourir) aura toujours sa place. Ainsi, vous pourrez lire un portrait de l’illustre Mobutu SeSe Seko, éclater de rire en découvrant “La Tortue Qui Chante” ou un nouveau passe pour le pouvoir, de même que nous aurons au plus profond de la lutte au travers de nos lectures (“Le Cercle des Tropiques“) ou de notre histoire (portrait d’Idi Amin Dada). Je garderai en réserve quelques pépites inclassables (chut, je n’en dis pas plus!).

Quoiqu’il en soit, bienvenue pour une nouvelle semaine sur la Bibliothèque et gardez précieusement ce conseil de Massa Makan Diabaté (1938-1988).

XoXo

AKS♥

, , , , , , , ,
Similar Posts
Latest Posts from La Bibliothèque Qui Ne Brûle Pas

0 Comments

  1. […] prouvera être risquée et somme toute ridicule. Ainsi, comme Massa Makan Diabaté nous le disait hier, défier le pouvoir c’est se préparer à d’importants […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code